BERLIN

29 mai, 2015

VAE VICTIS

Classé sous Liens — jeanchristopheberlin @ 17:48

VAE VICTIS dans Liens

« Mort au vaincu » selon BRENNUS le chef gaulois qui en 490 avant JC s’était emparé de

Rome.. Ce soir , une fois de plus depuis 1889 le STADE FRANCAIS et le RACING joue

une rencontre couperet.. Le vainqueur rencontrera TOULON.

28 mai, 2015

POUR JULE! ;)

Classé sous Liens — jeanchristopheberlin @ 9:17

mai 2015 – Le protocole Buchberger 12®

Dans la prise en charge de l’épaule pathologique ou dans le suivi de sportifs utilisant de manière intense cette articulation si fragile, les propositions de protocoles de traitement sont peu nombreuses et manquent surtout de consensus.

Dale J. Buchberger, exerçant dans le base-ball américain –et nous connaissons la prévalence de cette discipline depuis les annéees 70 dans les études et protocoles autour de l’épaule et notamment des atteintes de la coiffe et du nerf supra-scapulaire- a proposé dès 2001 un protocole de réhabilitation/renforcement qui a fait, depuis, consensus auprès de la communauté de la physiothérapie (kinésithérapie à l’international, rappelons-le). En effet, ses travaux lui ont valu le prix Dr Nichols récompensant les travaux dans les champs de la santé, du bien-être et de l’activité physique ainsi que le titre honorifique de praticien de l’année en 2009 par The American Chiropractic Board of Sports Physicians.

Nous mettons en avant d’emblée que ce protocole vous est proposé à partir de sa version originale et sans chercher à le critiquer en l’état. En effet, étant établi de manière strictement codifiée, vouloir en faire une proposition française ne peut revenir qu’à le présenter en le traduisant uniquement sans chercher à l’amender. Et cela bien que notre expérience autour du haut-niveau et de l’épaule particulièrement nous amène à considérer certains points comme moins intéressants et surtout à noter l’absence d’items essentiels (activité freinatrice des rotateurs externes, du plan antérieur et du plan postérieur, charges additionnelles légères pour du sportif très entrainé…).

Toutefois, et bien évidemment, au regard de l’utilisation massive du Buchberger 12® dans le monde de la physiothérapie, ce protocole peut être considéré comme étant une base solide et efficace d’une rééducation de l’épaule ou de la gestion de sportifs sur une saison.

 

Les 12 exercices du Buchberger 12®

1. Abduction en latérocubitus

POUR JULE! ;) dans Liens 1

Départ main au sol, coude tendu, scapula dans le plan fonctionnel de l’abduction (ou scaption)

2 dans Liens

Elévation du bras en restant dans la scaption (abduction fonctionnelle), Mouvement linéaire. Ne pas dépasser le niveau du genou qui est fléchi, c’est-à-dire à environ 30° d’abduction.

 

2.  Pompes coudes tendus

3

Au sol puis sur plan instable, coudes tendus et verrouillés, partir de la position en autograndissement et chercher rétraction scapulaire (ou frontalisation ou adduction complète). S’assurer que le buste, le rachis et les muscles profonds du rachis sont parfaitement enclenchés.

4

Aller vers la protraction scapulaire (ou sagitalisation ou abduction complète). Attention à ne pas engager de mouvement dorsale vers la cyphose, seules les scapulae sont mobilisées.

En progression, ajouter une instabilité en plaçant un fitball sous les genoux ou les pieds.

 

3. Field goal (geste spécifique effectué par l’arbitre lorsqu’un coup de pied  est inscrit au football américain)

5

En procubitus, avec éventuellement un plan instable sous la poitrine, laisser les bras pendants en dehors du plan de travail. Premièrement, effectuer une rétraction des scapulae en contractant les fixateurs.

6

Tout en maintenant la rétraction, amener les épaules à 90° tout en gardant les coudes fléchis à 90°.

7

Maintenir la position scapulaire et des épaules à 90°. A partir de cette position, effectuer  une rotation externe de gléno-humérale en amenant les pouces à pointer vers le haut.

Pour le retour, s’assurer de revenir en respectant chaque étape à l’envers et en effectuant le mouvement doucement.

 

4. Concentrique/Excentrique

8

En latérocubitus et en rotation externe de gléno-humérale en position R1 (coude collé au corps), le pouce pointant vers l’arrière.

9

De cette position, élevez la main vers le plafond en tendant le coude.

10

Puis en conservant l’extension complète de coude, effectuer une adduction horizontale associée à une rotation médiale de gléno-humérale (tourner le pouce en direction du sol). Si le mouvement provoque une douleur antérieur d’épaule, diminuer l’amplitude d’adduction à un seuil confortable.

 

5. Empty can modifié (empty can test = test de Jobe)

11

A partir de la position de la « cannette renversée », coudes tendus, en rotation interne de gléno-humérale, dans le plan de la scapula, effectuer rétraction scapulaire en contractant les fixateurs.

12

Effectuer alors élévation en gardant le plan de la scaption.

13

A environ 45° de abduction, commencer à effectuer une rotation latérale tout en continuant l’abduction. Conserver le plan fonctionnel de l’abduction, tout au long du mouvement.

 

6. Flexion de coude de la supination à la pronation

1415

Contre résistance élastique adaptée, à partir de la position d’abduction à 90° et en fixant les scapulae, effectuer une flexion de coude associée à la supination. La paume de la main finissant donc face au sol.

16Img1

Puis retour à la position de départ à 90° d’abduction, coude tendu, effectuer à nouveau une flexion de coude mais en pronation cette fois-ci. La paume de la main finissant donc orientée vers le plafond.

Dans les deux cas, ne surtout pas descendre le coude au cours du mouvement de flexion ?

 

7. Traction subscapulaire

17

A partir d’une position d’abduction, coude tendu et pouce orienté vers le haut, effectuer une traction (résistance élastique adaptée).

18

Amener la main dans le dos en effectuant une rotation médiale jusqu’à ce que le pouce touche l’angle inférieur de la scapula controlatérale.

 

8. Rotation latérale avec rétraction scapulaire

1920

A partir de la position de départ avec la main en face de la hanche opposée, effectuer une rotation latérale tout en conservant l’activité des fixateurs scapulaires pour conserver la rétraction scapulaire.

 

 

9. Blackburn bilatéral 3

21

En procubitus, en plaçant éventuellement un plan instable sous la poitrine, laisser pendre les bras en dehors de la table et en rotation latérale complète. Effectuer la rétraction scapulaire en contractant les fixateurs tout en gardant l’extension de coude.

22

Amener les pouces  vers le plafond  tout en gardant l’extension de coude. Ne pas aller jusqu’à l’hyperextension de gléno-humérale génératrice de contraintes sur le plan antérieur.

 

10. Position en 3 temps

Debout, bras pendants le long du corps, effectuer rétraction scapulaire.

23

Puis effectuer flexion de gléno-humérale en pointant les pouces vers le haut jusqu’90°, coudes tendus Effectuer le mouvement doucement.

24

A partir de cette position effectuer abduction horizontale, en gardant les pouces pointés vers le haut et les coudes tendus.

 

11. Blackburn dynamiques

25

En procubitus, positionner au départ les mains sur les fesses, paume vers le haut.

Puis effectuer une rétraction scapulaire.

26

Abaisser les scapulae en tirant les mains jointes vers le caudal en tendant les coudes au maximum.

27

Disjoindre les mains et effectuer une abduction en initiant simultanément une rotation latérale.

28

Continuer la rotation latérale en augmentant l’abduction jusqu’à avoir les pouces pointés vers le haut lorsque l’abduction est de 90°.

29

Poursuivre le mouvement jusqu’à 100° d’abduction. Effectuer le retour lentement et recommencer à partir de la position de départ.

 

12. Rétraction scapulaire en amplitude complète

30

En procubitus, avec éventuellement une surface instable sous la poitrine, les épaules et les coudes à 90° (position R3), pouces pointés vers le haut, effectuer la rétraction scapulaire en contractant les fixateurs scapulaires. Les avant-bras en contact avec le sol.

31

Tout en maintenant la rétraction scapulaire, élever les coudes et les pouces vers le plafond e exagérant la rétraction. Maintenir les 90° d’abduction et de flexion de coude.

 

Comment mettre en place le protocole ?

Ce dernier est divisé en « deux journées ». Les 6 premiers exercices sont le jour 1. Les 6 derniers exercices sont le jour 2. Il est recommandé de commencer par deux séries de chaque exercice puis 3 séries. Effectuer 10 répétitions au début puis jusqu’à 15 répétitions. Débuter sans poids additionnels. Si les exercices semblent trop faciles d’emblée, augmenter le nombre de répétitions de 5 en 5 jusque 30 (15, 20 , 25, 30).

Certains exercices effectués plus aisément demanderont plus de poids. La charge n’est donc pas la même pour l’ensemble des exercices.

Ne pas chercher à augmenter le nombre de répétitions avant d’avoir passé au moins 2 semaines au seuil de départ. Ainsi, il sera effectué 2 à 3 séries de 15 répétitions pendant 15  jours avant de passer à 20 répétitions de chaque exercice.

Il est indiqué de ne pas atteindre des charges additionnelles trop élevées, autour de 4 à 5 kg. Il est recommandé de rechercher un seuil d’inconfort musculaire à la réalisation des exercices mais sans provoquer de douleur

Enfin, il est noté que l’accent doit être mis sur la qualité du mouvement plutôt que sur la quantité de poids.

Ci-dessous, un exemple de planning mettant en place les « deux journées » de travail à alterner.

32

Erwan TANGUY ; kinésithérapeute du sport, formateur KINESPORT

27 mai, 2015

On est en finale,on est en finale..

Classé sous Liens — jeanchristopheberlin @ 10:56

NOS M22 SONT EN FINALE !

Publié le 25/05/2015
Partager
On est en finale,on est en finale.. dans Liens bt_facebook-smallbt_twitter-small dans Liens
150524-joie-m22-g_598353225

Les hommes de Xavier Perron et Vincent Krischer ont obtenu leur qualification pour la finale du Championnat de France Espoirs à l’issue d’un match incroyable contre Castres (31-27). Ils accèdent également à la Poule Élite.

Pas de doute, cette performance-là sera à retenir dans les hauts faits de la saison. Menés de 14 points à la mi-temps face aux Tarnais (10-24), les jeunes Parisiens ont réalisé une folle remontée pour s’offrir l’une des deux places en finale du championnat ainsi qu’une accession amplement méritée en Poule 1, la Poule Élite.

La saison n’est donc pas tout à fait terminée pour eux. Dernier match et non des moindres dimanche prochain face au RC Narbonne. Le club de la Méditerranée s’est défait du Lyon OU dans l’autre demie (23-20). Une finale exaltante en perspective au stade Michel Couturier de Cournon d’Auvergne avec, nous l’espérons tous, une vraie grosse cerise sur le gâteau !

______

Le résumé détaillé de la rencontre :

Gros match des M22 qui obtiennent leur ticket pour la Poule 1 en venant à bout d’une belle équipe de Castres. Le début de la rencontre est à l’avantage des Parisiens qui dominent les contacts et inscrivent une première pénalité par MALLET à la 8ème minute de jeu. Les Castrais entrent petit à petit dans la rencontre et marquent un premier essai suite à une contre-attaque bien amorcée. Les Stadistes tentent de réagir et imposent, par l’intermédiaire des avants, une grosse séquence proche de la ligne castraise. Bien en place, les Tarnais parviennent à s’en sortir et occupent de nouveau le camp francilien. Moins en confiance, les Stadistes commettent beaucoup de fautes directes. Leurs adversaires ajoutent une pénalité à la 23ème minute et mènent alors 10 à 3. Deux minutes plus tard, les joueurs du CO profitent d’un ballon récupéré dans un ruck pour inscrire un second essai en bout de ligne. Les Tarnais poussent fort et marquent un troisième essai à la 34ème minute pour mener sur le score de 24 à 3. Complètement sonnés, les Parisiens se doivent absolument de réduire le score avant la mi-temps s’ils souhaitent conserver une chance de gagner. A la 40ème minute, les Rose et Blanc obtiennent une bonne mêlée proche de la ligne adverse, les avants Parisiens avancent et c’est NIBERT qui file aplatir en force l’essai de l’espoir. Le score est donc de 24 à 10 en faveur des Castrais à la mi-temps.

La seconde période est d’une tout autre physionomie. Même si les Tarnais rajoutent une pénalité peu après l’entame, ce sont les Stadistes qui dominent les débats. Dominateurs devant, ils marquent un deuxième essai par GUILLEMAIN à la 44ème minute suite à un ballon porté des avants. Grace à une mêlée conquérante, MALLET rajoute deux pénalités au compteur des Franciliens qui ne sont désormais plus menés que de 4 points (23 – 27). Les avants poursuivent leur travail de sape en mêlée et à la 68ème, PRISO inscrit en force le troisième essai stadiste. Ils mènent désormais d’un petit point à 10 minutes de la fin. MALLET rajoute une pénalité à la 73ème minute suite à une énième faute des Tarnais sur mêlée fermée pour mener 31 – 27. Les cinq dernières minutes sont crispantes avec les Castrais à l’assaut dans le camp Rose & Blanc pour tenter d’arracher l’essai de la victoire. Mais il n’en est rien. Solidaires, les Stadistes tiennent jusqu’au coup de sifflet salvateur de l’arbitre. Tout le groupe est parvenu à rester solidaires et trouver les ressources pour renverser une situation qui paraissait mal engagée. Les M22 rencontreront le RC Narbonne dimanche prochain en finale de la Poule 2.

M22 Espoirs / Reichel :
Stade Français Paris 31 – 27 Castres Olympique : au Parc des Sports Municipal de Limoges (1/2 finale)
Les M22 avaient terminé 2èmes de la Poule 2 avec 91 points.

Essais : NIBERT (40e), GUILLEMAIN (44e), PRISO (68e) ;
Transformations : MALLET (41e, 45e) ;
Pénalités : MALLET (8e, 48e, 55e, 73e).

Le XV de départ : CHELLAT - PANIS - DECLERCQ ; GABRILLAGUES – GUILLEMAIN ; FOFANA - DE GIOVANNI (cap) – NIBERT ; DAUVERGNE - MACIA ; TANGUY – LAMBERT - QUERRU – DUMAS ; MALLET.

Les remplaçants : PRISO ; MARTIN ; QUESMEL ; JOUBERT ; KOSSE ; BLANC ; LAVAUX ; DUMAS.

19 mai, 2015

LES USA, CHAMPION OLYMPIQUE DE RUGBY EN TITRE SE QUALIFIENT POUR RIO

Classé sous Liens — jeanchristopheberlin @ 13:53

LES USA, CHAMPION OLYMPIQUE DE RUGBY EN TITRE SE QUALIFIENT POUR RIO dans Liens 736028298_84691c505b

L ’ EQUIPE DE RUGBY DES USA  remporta le dernier match de rugby aux JO à COLOMBE en 1924. Match gagné par les USA en finale contre la France qui comptait plusieurs joueurs du STADE FRANCAIS dans ses rangs dont ADOLPHE JAUREGUY. Le match fut arrété pour cause de bagarres générales à répétition.. Le rugby fut alors interdit par le CIO  pour etre trop violent.Il sera de nouveau admis au prochain jeu de Rio mais dans sa version à 7. Les USA sont donc tenant du titre.

Vers un « sport bio »

Classé sous Liens — jeanchristopheberlin @ 10:11

Vers un

Le sport spectacle basé sur la performance athlétique semble avoir vécu. En effet quel intérêt avons nous à regarder des sportifs surdimensionnés dont on sait qu’ils usent de produits interdits au même titre que les chevaux de courses ou que les vaches élevées aux hormones. Les sponsors qui ne sont pas des philanthropes devraient à termes, se tourner vers un concept beaucoup plus porteur de bonnes valeurs et donc rentable  : le « SPORT BIO ». On peut tout à fait imaginer un sport où les performances techniques voir esthétiques l’emporteraient sur le muscle. Le free ride en ski, la natation synchronisée, le gymnastique rythmique en sont des exemples à suivre. Un sport plus populaires comme le rugby prouve avec le 7 que le geste technique peut être un spectacle digne d’être présenté aux jeux olympique. Ainsi les valeurs portées par un sport propre ou BIO pourraient sonner le glas de la course à l’armement chimique que se livrent nos athlètes au détriment de leur santé.

18 mai, 2015

LES REMUGLES DU RUGBY..

Classé sous Liens — jeanchristopheberlin @ 12:25

LES REMUGLES DU RUGBY.. dans Liens

Après le livre de Laurent BENEZECH sur le sujet du dopage dans le rugby le journaliste PIERRE BALLESTER nous livre une enquête qui confirme ce que tout le monde sait déjà. Était  il nécessaire d’écorner nos souvenirs? Les témoignages mi- gênés mi -jurés des uns et des autres alimentent ces pages sans donner aucune solution. En effet quel intérêt il y a t il à dénoncer le dopage dans le sport sans proposer des moyens d’y remédier.

Merci à tous les décideurs de la santé des sportifs de bien vouloir s’accorder et de choisir enfin entre le sport spectacle et mortifère et la véritable vocation du sport qui est de faire du bien.

ART ET TANDEM DICO |
angelin |
assuranceblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cytotecfr
| vermoxfr
| cialisfr